Le bidet, une invention française ! - Jhana

Le bidet, une invention française !

Louis-Léopold Boilly, "La Toilette intime ou la Rose effeuillée"

Les WC japonais sont-ils vraiment japonais ?

Bien que le Japon soit mondialement connu pour ses fameux WC japonais, aussi appelés washlets, il est loin d’avoir été pionnier en la matière ! Les toilettes japonaises telles que nous les connaissons n’ont en réalité conquis les foyers japonais que durant les années 80 après avoir vu le jour … en Suisse plus d’une décennie plus tôt, et oui !

Mais la surprise ne s’arrête pas là, puisqu’il y a 300 ans, la France faisait déjà partie des précurseurs du lavage à l’eau ! Grâce à une invention bien connue et dont nous serions presque nostalgiques : le bidet.

Le bidet, une invention française !

C’est dans les chambres à coucher et les boudoirs de l’aristocratie française que l’on vit apparaître le bidet au XVIIIe siècle, pour faciliter l’hygiène des “parties nobles du corps”. Il trônait ainsi gracieusement aux côtés d’autres meubles fabriqués par des artisans au service de la cours, tels que l’élégante coiffeuse et l’ancêtre du toilette : la «chaise d’aisance», utilisée depuis longtemps.

À l’origine, le bidet était un meuble en bois que l’on pouvait déplacer (contrairement à celui de nos grands-parents) et qui servait surtout à l’hygiène intime féminine. Le nom «bidet» fait référence à la cavalerie, ce mot désignant un petit cheval trapu utilisé pour le travail. Ainsi, les 1ers modèles faisaient penser à un cheval en bois sur lequel on s’asseyait comme en selle. L’eau était contenue dans une cuvette placée dans le meuble (en faïence ou plus rarement en métal), laquelle était bien sûr vidée par les domestiques.

Le bidet était un véritable objet de luxe, symbole d’une certaine appartenance sociale. Celui de Madame de Pompadour par exemple, favorite de Louis XV, fut fabriqué en bois de rose et orné d’éléments en bronze recouverts à la feuille d’or. Alors autant vous dire que non, il n’était pas laid le bidet !

Autour de 1900, les progrès techniques permettent au bidet de migrer de la chambre à coucher vers les salles d’eau, y compris celles des foyers modestes après la seconde Guerre Mondiale.

Mais peu à peu, la connotation érotique associée au bidet et le tabou grandissant sur l’hygiène intime au XIX ont conduit les gens à le bouder de plus en plus. Si vous ajoutez à cela le fait qu’on lui attribuait des vertus contraceptives, l’arrivée de moyens de contraception plus fiables dans les années 60 et le rétrécissement des salles de bain mirent un terme à l’ère du bidet.

Même s’il continue de faire partie des salles de bain des pays du sud de l’Europe (Italie, Espagne etc.) bon nombre de personnes ne savent plus trop quelle est sa finalité et il n’est pas rare qu’il soit utilisé pour laver le linge ou les pieds !   

La renaissance du bidet : le WC-douche suisse.

C’est à Hans Maurer que l’on doit l’invention des toilettes japonaises telles qu’on les conçoit aujourd’hui, avec un brevet déposé en 1957. Mais à l’époque, le tabou autour des sanitaires en Europe est bien trop grand et son invention ne rencontre pas le succès escompté.

Alors que les japonais, eux, n’ont pas hésité à sauter sur l’opportunité, particulièrement en phase avec leur grand souci de l’hygiène. Dès 1980, les washlets, ou WC japonais font donc leur entrée dans les foyers nippons, pour devenir un vrai symbole de la culture japonaise dans le monde.

Rendons à César ce qui appartient à César : le bidet à fixer.

Si parler de toilettes japonaises est indispensable pour visualiser ce dont il s’agit, nous avons fait le choix de nommer notre produit Bidet à fixer en référence aux origines françaises du bidet.
L'objectif ? Rendre accessible au plus grand nombre tous les atouts des WC japonais : hygiène, économie de papier, confort, douceur etc, le prix exorbitant en moins.

Ainsi, le Bidet à fixer Jhana transforme vos WC en toilettes japonaises en quelques minutes, sans trou (contrairement aux douchettes par exemple) ni électricité. Idéal donc, pour s’équiper même en location.

Ses 2 buses auto-nettoyantes avant et après chaque utilisation vous permettent de cibler la zone à nettoyer (avant ou arrière) et le bouton de contrôle permet d’ajuster l’angle et la pression de l’eau.

Le kit toilettes japonaises Jhana vous permet d’économiser au minimum 75% de papier toilette, préservant ainsi les forêts, votre portefeuille mais aussi de l’eau ! Car il ne consomme que 0,6L d’eau par utilisation, contre 168L pour fabriquer un rouleau de papier toilette standard.

Sans compter qu’en tant que membre du collectif 1% for the Planet, chacun de vos achats contribue à reverser des dons à des associations de protection de l’environnement.

Retrouvez tous nos engagements ici.

Retour au blog