papier toilette classique : un fort impact environnemental

Pourquoi et comment limiter sa consommation de papier toilette?

Nous sommes de plus en plus sensibilisés aux problématiques environnementales de notre temps et nombreux d’entre nous choisissent d’agir au quotidien pour protéger notre planète tout en prenant soin de notre santé.

Si de nombreux aspects de notre vie quotidienne ont eu leur lot de changements positifs ces dernières années (cuisine, cosmétiques, ménage, garde-robe plus conscients), il est une des pièces de la maison dont l’impact écologique reste bien souvent ignoré : les toilettes 🚽

Alors, quel est l’impact réel de chaque passage aux toilettes sur notre planète et notre santé et y a-t-il des alternatives à nos habitudes ?

Le papier toilette : une production à fort impact environnemental

Aller aux toilettes est un geste anodin et répétitif auquel on pense peu

Nous allons tous aux toilettes plusieurs fois par jour et utilisons à chaque passage 3, 4 ou 5 feuilles de papier toilette. Ce papier toilette, nous le retrouvons sous différentes formes selon le lieu ou nous sommes et nos choix et préférences de consommation : fin ou épais, rêche ou au contraire tout doux, compact ou aéré, en rouleau ou à la feuille, coloré ou blanc comme neige ou parfois brun ou gris. Il en existe même aujourd’hui des versions humides pour faciliter le nettoyage.

Et si on pense à toutes les fois ou on va aux toilettes, ça en fait du papier toilette utilisé en un an, voire une vie ! En France, ce sont environ 100 rouleaux de papier toilette qui sont utilisés par personne chaque année, une quantité considérable.

Le papier toilette gaspille une ressource précieuse : le bois

Le papier toilette est composé de fibres de cellulose. Pour le papier toilette classique, cette cellulose provient de bois, une matière à rendement élevé pour la production de papier.

Mais ce sont des quantités astronomiques de bois qui sont aujourd’hui nécessaires pour alimenter la production de papier toilette : l’équivalent de 27 000 arbres sont utilisés chaque jour pour la consommation mondiale de papier toilette, ce qui correspond à 15 % de la déforestation !

Ces chiffres sont si importants qu’il est difficile de se rendre compte de l’impact que l’on peut avoir à l’échelle individuelle, alors, en d'autres mots : une personne jette l’équivalent de 384 arbres aux toilettes au cours de sa vie.

La production de papier toilette demande une grande quantité d’eau

Au-delà de la seule quantité de ressources nécessaires pour alimenter notre consommation, le papier toilette classique est une production gourmande en énergie, et demande notamment l’utilisation d’une grande quantité d’eau : ce sont en moyenne 168 L d’eau qui sont utilisés pour produire un seul rouleau de papier toilette standard.

Face à de telles quantités, il est indispensable de réduire la quantité de papier toilette que nous utilisons et de changer notre façon de produire.

Quel est l’impact de l’utilisation du papier toilette sur notre santé ?

Le papier toilette est appliqué sur une zone sensible et sujette aux irritations

Le papier toilette est appliqué directement sur une muqueuse qui est une zone sensible et perméable dont il faut prendre soin.

Cette zone est sujette aux irritations, quelles soient d’origine mécanique ou liée aux substances avec lesquelles elle rentre en contact : elle peut donc réagir rapidement.

Il est souvent conseillé de ne pas porter de vêtements trop serrés pour éviter les frottements et d’utiliser un savon adapté ou seulement de l’eau pour laver cette zone.

Mais l’utilisation de papier toilette peut également être une cause d’inconfort ou d’irritation.

Irritation, infection : serait-ce la faute de votre papier toilette ?

D’un point de vue uniquement mécanique, l’utilisation de papier toilette peut être une source d’irritation. Si le papier est rêche, si l’utilisation devient trop agressive, trop fréquente ou trop prolongée dans le but de mieux nettoyer, des irritations ou blessures peuvent apparaître. En ce sens, l’utilisation de papier toilette peut nuire à la santé.

Mais intéressons-nous aussi à ce qu’on trouve dans le papier toilette.

Dans les rayons de nos magasins se trouvent de nombreux papiers toilette colorés ou parfumés ou totalement blancs. Il faut savoir que le blanc immaculé n’est pas la couleur naturelle de la cellulose de bois et que les papiers toilette blanc ont été décolorés pour atteindre cette couleur. Les papiers toilette blancs sont pour la plupart blanchis au chlore même s’il existe d’autres techniques de décoloration.

Le papier recyclé est fabriqué à partir de papier usagé. La matière recyclée utilisée peut donc contenir des résidus d’encre dans lesquels on peut retrouver une présence de bisphénol A.

Ce n’est pas le cas de tous les papiers recyclés, dont certains peuvent garantir l’absence de perturbateurs endocriniens.

Aujourd’hui, il n’existe pas d’obligation d’indiquer les composants d’un papier toilette, il est de ce fait assez difficile de savoir ce qui s’y trouve.

En bref, les papiers toilette classiques peuvent contenir des substances irritantes ou nocives pour nos muqueuses telles que du parfum, des colorants, des décolorants, des perturbateurs endocriniens. Le passage aux toilettes plusieurs fois par jour n’est alors pas aussi anodin qu’il n’y parait.

Comment réduire l’impact du papier toilette sur notre environnement et sur notre santé ?

En envisageant l’impact environnemental de la production de papier toilette et les risques de son utilisation pour notre santé, quelles sont les solutions qui s’offrent à nous pour faire différemment ?

Utiliser moins de papier toilette ou plus du tout grâce à l’utilisation d’un bidet

Le papier toilette n’est utilisé aujourd’hui que par 30 % de la population mondiale. Il existe donc de nombreuses alternatives pour se sentir propre après un passage aux toilettes.

Le lavage à l’eau est la solution la plus hygiénique, la plus douce et la plus efficace pour se nettoyer après un passage aux toilettes.

Pour se laver à l’eau, plusieurs options : aller à la douche directement, utiliser une douchette, des toilettes japonaises ou un bidet classique ou à fixer directement sur les toilettes pour plus de praticité (comme le bidet Jhana).

Pour nous, l’utilisation du bidet à fixer Jhana est notre solution préférée ! Elle est plus pratique que la douche ou le bidet séparé, évite de mettre de l’eau à côté comme cela peut arriver avec l’utilisation d’une douchette et est nettement moins onéreuse que l’installation de toilettes japonaises classiques.

Le bidet Jhana permet de transformer facilement ses toilettes en toilettes japonaises.

Le gros avantage du bidet, c'est qu’il permet réduire considérablement son utilisation de papier toilette et même de s’en passer complètement en utilisant des lingettes lavables si nécessaire.

Utiliser un papier toilette meilleur pour la santé et pour la planète

En considérant toutes les informations précédentes sur le papier toilette classique :

- certains ne souhaiteront pas trop changer leurs habitudes (en continuant d’utiliser systématiquement du papier toilette après un passage aux toilettes) et chercheront donc un papier toilette plus responsable

- certains voudront utiliser du papier toilette en complément de l’utilisation d’un bidet ou d'une autre solution de lavage à l'eau.

Il existe heureusement des papiers toilette moins nocifs pour l’environnement et la santé que le papier toilette classique.

Nous vous conseillons de le choisir ni coloré, ni parfumé, ni blanchi et provenant d’une ressource durable autre que le bois.

Si vous le choisissez recyclé, assurez-vous qu’il ne contienne pas de perturbateurs endocriniens.

Chez Jhana, nous avons choisi de vous proposer un papier toilette tout doux fabriqué à partir de bambou, une ressource qui se renouvelle extrêmement rapidement (beaucoup plus vite que le bois !).

Le papier toilette Jhana provient d’une plantation de bambou gérée durablement (FSC), est non coloré, non parfumé et non blanchi : tout ce qu’il faut pour prendre soin de nos muqueuses et de la planète !

Conclusion

Nous l’avons vu : même si nous y pensons peu, chacun de nos passages aux toilettes à un impact sur notre planète et notre santé. Mais la bonne nouvelle, c'est que de nombreuses solutions existent pour faire mieux ! Utiliser un bidet à fixer et du papier toilette en bambou respectueux des muqueuses sont deux gestes très facile à mettre en place et qui rendront même votre expérience aux toilettes plus agréable !
Retour au blog